StepMetrix™

Un petit pas pour les vaches ... un bond de géant pour maîtriser les boiteries

Aucun élevage laitier, ou presque, n’en est épargné. Il passe inaperçu et ronge les profi ts bien mérités de bien des élevages. Il y a des éleveurs qui ne sont même pas conscients de la gravité du problème. Généralement, la maladie ne se voit pas quand elle commence et n’est facilement détectable qu’après qu’elle a déjà provoqué des pertes fi nancières. Ceux qui en reconnaissent la gravité doivent s’exposer à bien des frustrations pour la maîtriser. Il s’agit des vaches boiteuses.

Taux estimé à 20%

« Les boiteries peuvent exposer l’éleveur, en une seule année, à un
coût de 9 000 dollars par 100 vaches. »

Dr Chuck Guard
École de médecine vétérinaire
Université Cornell

« Les boiteries sont le troisième problème le plus important que subissent les bovins laitiers, après les mammites et les troubles reproductifs. »

Dr Jan Shearer
Vétérinaire à l’Institut laitier
Université de Florida

Faits sur les boiteries

Dans presque 60% des cas, quand les vaches ont mal aux pieds, elles souff rent du fourchet ou d’abcès à la ligne blanche. À quoi s’ajoutent 25% de boiteries en raison de la fourbure et de la maladie de Mortellaro. Le reste revient aux ulcères de la sole et à l’érosion du talon.

Problèmes à multiples facettes

Les boiteries sont reliées à : la conception des installations laitières, l’hygiène des installations laitières, la bonne nutrition et les bons gestes du soin des sabots. Il est clair que tous ces domaines doivent être contrôlés et gérés avec prudence afi n de maîtriser les boiteries.

Pas de détection exacte jusqu’à présent

Bien que les boiteries et les maladies des pattes soient coûteuses et dommageables à tel point, l’unique instrument diagnostic des éleveurs laitiers jusqu’à présent a été l’observation. Mais l’observation par une personne demande beaucoup de temps, une formation spécifi que et est très subjective et, bien des fois, inexacte. Et au moment où une boiterie est visible, il se peut qu’elle dure déjà depuis deux mois, se faisant remarquer dans la production laitière, les performances reproductives et la rentabilité.

Précoce, exact, continu

Jusqu’à présent, il n’y a jamais eu d’outil diagnostic en temps réel aussi puissant, réalisant la maîtrise des boiteries du bout du doigt, précocement, avant que les pertes montent. Sept jours sur sept, tout au long de l’année, le StepMetrix identifi e et suit automatiquement la santé ou la maladie des pattes dans votre troupeau et, en général, détecte les problèmes avant que les symptômes visibles se fassent remarquer. En plus, le StepMetrix est bien plus exact qu’on pourrait jamais espérer l’être en observant.

Trois éléments principaux

Le StepMetrix se compose des éléments suivants :

Plate-forme StepSensor :
montée fi xe dans un couloir de retour de la salle de traite

Contrôleur de scores SMX :
évalue la démarche des vaches, génère des scores SMX et les transmet vers votre PC

Logiciel de gestion du StepMetrix installé sur votre PC :
permet d’analyser les scores SMX et de créer des rapports

Comment cela fonctionne-t-il ?

Vos vaches passent simplement par la plate-forme StepSensor après chaque traite. Le contrôleur de scores SMX identifi e chaque vache et analyse la force et la durée de chacun de ses pas. Il exprime le résultat de cette analyse sous forme d’une valeur numérique, le score SMX™, pour chaque extrémité postérieure et la transmet automatiquement vers votre PC.

Scores SMX : la clé de voûte

Les scores SMX permettent d’identifi er et de tracer les boiteries aux vaches individuelles, aux lots de vaches ou au troupeau entier, et ce par rapport à la ration, l’effi cacité d’un traitement ou les mesures de prévention des boiteries, ainsi que de multiples autres démarches de gestion du troupeau. Il est simple et facile de se servir du StepMetrix. Regardez simplement les scores SMX tous les jours et conformez-vous aux conseils de traitement SMX des boiteries pour obtenir les meilleurs résultats. Le Récapitulatif du troupeau, l’un des multiples rapports du StepMetrix, recense les scores SMX par ordre décroissant, des plus élevés (boiterie grave) aux plus bas (en santé). Quelques minutes suffi sent pour dresser une liste des vaches qu’il faut examiner ou traiter.

Des essais sur le terrain confi rment l’exactitude

Lors d’essais sur le terrain, le StepMetrix a atteint constamment un degré d’exactitude au-delà des 85% pour la détection de la démarche normale ou boiteuse d’une vache donnée, et ce même pour celles avec des onglons en déséquilibre entre eux ou d’autres problèmes du même genre qui demandent une intervention sans délais. En plus, il y a réussi des semaines avant que l’oeil humain les reconnaisse.

Franchissez le pas

Renseignez-vous sur la façon dont le StepMetrix peut vous être utile tout de suite pour minimiser les pertes dues aux boiteries. Prenez contact avec votre concessionnaire BouMatic pour une analyse de votreélevage. Permettez-nous de vous aider à franchir le pas.

« La consultation des rapports StepMetrix est devenue un élément important de ma routine de tous les jours. Je cherche les éventuelles vaches qu’on trouve dans les boiteuses pour la première fois et celles qui y sont deux jours de suite. Je suis ces vaches pendant quelques jours et examine celles qui continuent à boiter. Je soulève leurs deux pattes arrière et je trouve très souvent le fourchet ou le Mortellaro. Je traite la patte et suis sa guérison pendant quelques jours. Je crois que les données du StepMetrix nous ont fait prendre conscience de l’état des pattes dans le troupeau et ont augmenté d’un cran ou deux la qualité de la gestion du troupeau en général. La santé des pattes de nos animaux s’améliore constamment. Il est devenu rare que nous réformions des vaches en raison de maladies des pattes. »

Mitch Breunig
Ferme laitière Mystic Valley
Sauk City, Wisconsin
400 VL, 3 traites
42 - 45 kg par vache par jour en moyenne

« Avec le StepMetrix, nous observons 50% de vaches en plus qui ont mal aux pieds en comparaison à notre analyse basée sur l’observation et le passage à l’ongleur toutes les deux semaines. Nous nous basons sur les scores SMX pour décider de rajouter des vaches à la liste de celles sur lesquelles le soin des sabots est pratiqué toutes les deux semaines. Nous aimons le traçage des boiteries par lots de vaches. Par exemple, les scores SMX se sont améliorés dans le lot des génisses après un petit changement dans leur ration. »

Sharon Zimmerman
Meadow View Farms
Reinholds, Pennsylvanie
550 VL, 3 traites
10200 kg/an

Plus de renseignements sur ce produit